Photo PostTweet thisShare on Facebook


And everybody knows, she’s a femme fatale.

And everybody knows, she’s a femme fatale.


 1 note
Comments


Video PostTweet thisShare on Facebook


De Martin Duffy, je garde ce souvenir très précis. 7 octobre 1989 – c’était un samedi soir, je crois –, Festival des Inrockuptibles. Depuis plusieurs minutes, The Stone Roses ont quitté la scène de la Cigale – après l’un des concerts les plus drogués auxquels j’ai assisté (les yeux exorbités de Ian Brown, accroupi au bord de la scène, sur l’intro de I Wanna Be Adored : le gars ne savait sans doute pas où il était). La salle s’est vidée, je traîne des pieds, discute avec un ami quand il surgit, titubant, une bouteille de whisky vide à la main : Martin Duffy (on ne l’appelle pas encore simplement Duffy) sourit, sans bien savoir lui non où il est exactement.

Longtemps, j’ai préféré chez Felt la période Cherry Red – même pas majeur (ou à peine), Duffy rejoint le groupe pour le dernier album de ladite période, Ignite The Seven Cannons. Puis, les années Creation ont commencé à prendre le dessus (en vérité, elles terminent ex-aequo, pour ceux qui se poseraient réellement la question), et par la force des choses, l’orgue (ou le piano) de Duffy a rythmé mon quotidien plus que de raison (quoique…). 

Réalisé sur le label du Charlatans en chef Tim Burgess, Assorted Promenades (un titre parfait, ça commence bien) est le premier album solo de Martin Duffy (certes, les faces B des Pictorial Jackson Review et autres Train Above The City annonçaient la couleur), qui entre Felt et aujourd’hui, a continué de boire et s’est couvert de gloire avec Primal Sream.

Sans l’avoir écouté en entier, je me dis déjà que ce disque risque de sonner comme la bande originale parfaite pour accompagner frimas automnaux et hivernaux. Entre deux verres. De whisky ou autre.

Comments


Video PostTweet thisShare on Facebook


Le retour tout en or de Puro Instinct.

 puro instinct  gold  west coast  piper  skyler  john maus  ariel pink 
 1 note
Comments


Video PostTweet thisShare on Facebook


Zacharie J. Boissau rend un ultime hommage à Saint Augustine, projet hier suicidé et réincarné désormais en Pain Noir. Quelques larmes mais surtout, beaucoup d’espoir

Comments


Video PostTweet thisShare on Facebook


Avant la fin de l’année, Pain Noir a promis de sortir son premier album – via Microcultures. Se dire alors que Noël, ce n’est pas que pour les enfants. En attendant, on part en mer. 

Comments


About

"I don't think you cannot be anything but subjective about Pop. As soon as you try and be objective […], you find you are talking about music" Alistair Fitchett

Tweets

     

    the perfect kiss is powered by the Spartan Tumblr theme by r3ginald.